Les différentes variétés de café

Le café est une boisson issue de graines d’un arbre appelé le caféier, de la famille botanique des rubiacées, qui compte près de 80 espèces différentes, donnant elles-mêmes plus de 200 variétés de café. Mais, à l’origine, on ne distingue que deux grandes variétés principales de café : l’Arabica et le Robusta. Tous deux originaires d’Afrique historiquement, ils sont à la base de l’obtention d’une panoplie phénoménale de cafés divers et variés.

Le café Arabica

Issue d’une variété la plus répandue et la plus exploitée au monde, ce café se décline en près de 200 types d’arabica classés en sous-espèces, eux-mêmes divisés en variantes. C’est dire la palette existante de café de ce cru. Originaire d’Ethiopie, la café arabica pousse sur des arbres délicats à haute altitude. Il prend racine dans des sols acides riches en minéraux, ce qui confère à son grain son arôme particulier. Ses grains ovales ont une couleur vert clair et ont une maturation de 9 mois environ. Le café Arabica a une saveur unique. Il est doté d’une finesse caractéristique, ses arômes se révèlent plus le Robusta et caractéristique essentielle, son teneur en caféine est peu élevée. C’est un café largement apprécié. D’ailleurs, 70 % de la production mondiale de café concerne le café Arabica. Dans le monde, on compte cinq producteurs principaux de ce café : le Guatemala, l’Ethiopie, le Mexique, le Brésil et la Colombie.

Les différents cafés Arabica

Le café vert pur arabica Ethiopie Moka Sidamo
Considéré comme un grand cru, ce café fournit une boisson au goût spécifique, car il allie la douceur à une note originale d’agrumes, légèrement acidulée. Un café au caractère fruité et à la saveur longue en bouche. Une légende raconte qu’il serait le premier café du monde.
Le café Bourbon
Originaire de l’île de l Réunion, appelée il y a longtemps l’île Bourbon, ce café est issu de la plante Coffea. Il est un des plus ancien café du globe. Son goût est considéré comme exceptionnel par les passionnés qui le vivent à chaque fois comme une expérience unique. Il allie la puissance et la délicatesse dans un saveur aromatique des plus complexes, mais également des plus riches. Le goût marie subtilement les fruits rouges et les fruits exotiques tels que le litchi ou la subtilité originale des agrumes comme le pamplemousse. En bouche, la saveur est pleine et diffuse lentement une palette complexe de goûts. La productivité du café Bourbon est faible, ce qui explique son prix élevé.
Le café moka
Ce café est né en Ethiopie et a d’ailleurs était commercialisé dans son pays également à ses débuts. Aujourd’hui encore, il n’est pas rare que tous les cafés éthiopiens soient nommés “Moka” en raison de son histoire. Il se distingue des autres par son goût dit “nature”, car il est un des seuls cafés à ne pas être lavé. En effet, les grains du café sont récoltés et séchés directement au soleil, ce qui confère à la boisson sa saveur particulière. Le café moka possède une saveur typique et assez sauvage. Un goût prononcé et tanné que quêtent les connaisseurs du café. La café moka est le café le plus authentique de tous par ses saveurs naturelles ainsi préservées.
Le café Maragogype
Cette variété d’Arabica porte le nom d’une ville du Brésil où il a découvert au XIXe siècle. Il est donc produit en Amérique latine et plus précisément au Mexique et Guatemala. Dite variété géante de café, ses grains sont trois fois plus gros que la moyenne et sont ainsi poétiquement surnommés “grains d’éléphants”. Ce café est rare et très recherché par les passionnés de l’expresso, et particulièrement en Italie, berceau du célèbre café serré. Ses grains extrêmement développés diffusent une saveur fleurie accompagnée d’une acidité insignifiante. La délicatesse du café Maragogype est relevée par une touche de chocolat agrémentée d’oranges confites.
Le café Java
Le café Java est la plus ancienne recette de cafés. Il regroupe trois cafés différents réputés pour leurs caractéristiques complémentaires. Sa torréfaction minime donne un café doux au léger goût de noisette et parfois même de chocolat.

Le café Robusta

La qualité de ce café vient de son appellation. Car la robustesse et la résistance caractérisent l’arbre qui donne ses grains. À la différence de l’Arabica, il est résistant aux conditions météorologiques les plus difficiles, aux maladies virulentes et aux invasions d’insectes. Sa production mondiale atteint les 30 %. La maturation des grains de café est de dix mois environ et le fuit dans les tons jaune et vert est d’une forme ronde. De par le fait de ses conditions de culture, le café Robusta possède un arôme moins subtil. Mais son goût dans la tonalité amère est considéré comme plus corsé que l’Arabica. Il contient également deux fois plus de caféine, ce qui en fait un café recherché par les amateurs de café fort et énergétique. Un café en somme apprécié pour son dynamisme.

Les différents cafés Robusta

Le café Kouillou
Originaire des forêts d’Afrique équatoriale, le café Kouillou, nom emprunté à un fleuve du Gabon, est cultivé en Inde, en Indonésie, en Afrique et à Madagascar. C’est un café recherché pour son taux exceptionnel de caféine. Fort et intense en bouche, il est utilisé pour la transformation du café en café soluble également et pour l’élaboration des cafés courts tels les expressos.
Le café vert Robusta
Ces derniers temps, le café vert connaît une engouement certain. C’est un café naturel, car, à la différence des autres, il n’a pas été torréfié. Et donc, il contient toutes ses caractéristiques originelles. En effet, il contient des acides chlorogéniques qui, contrairement aux idées reçues calment le stress et l’angoisse. Ces molécules participent également à lutter contre le vieillissement prématuré en interceptant les radicaux libres. Le café vert Robusta se cultive dans des pays aussi différents que le Rwanda, le Mexique, la République Dominicaine, la Tanzanie, l’Ethiopie et bien d’autres encore. Mais l’ensemble de ces pays a le même climat en commun, ce qui assure au café une maturation optimale de ses fruits. Le café vert Robusta a des propriétés spécifiques. C’est une boisson au goût vif mais équilibré. Sa saveur suave offre au palais un avant-goût du terroir exotique.
Le café vert Robusta du Brésil a un ton plus riche en noisette.
Celui de Tanzanie révèle un arôme d’agrumes surprenant.
Le Robusta d’Inde est réputé pour ses saveurs puissantes.

En résumé, la différence entre l’Arabica et le Robusta tient à sa teneur en caféine, à la forme de ses grains et à la diffusion des ses arômes. L’Arabica reste le café préféré en général et est le plus cultivé au monde. Ses arômes empreints de finesse sont variés mais prononcés. À la différence, le Robusta, de fait de sa richesse en caféine est un café corsé aux goûts prononcés. En somme, il existe autant de saveurs que de consommateurs de café ! Mais, outre cette classification générale, il existe d’autres cafés hors catégories, mais dont il est cependant intéressant de dresser une énumération.

Les cafés méconnus

Le Libérica
C’est un café issu d’une minuscule production. Si petite que sa production est en voie de disparition. Or, c’est un café remarquable, à la longueur en bouche étonnante et à l’équilibre des saveurs saisissant. Son arbre donne un grain de qualité médiocre et tombe de ce fait dans l’oubli. Son arbre pousse en Afrique de l’Ouest, mais aussi en Indonésie. Ses larges grains de café sont utilisés pour la préparation de boissons instantanées. Cependant, il ne représente que 1 % du marché mondial.
Le Kopi Luwak d’Indonésie) et le Kape Alamid des Philippines
Ce café présente la particularité d’être le plus cher du monde. Ses grains sont récoltés dans les excréments de l’éléphant qui, sous l’action enzymatique de la digestion de l’animal, va développer une saveur unique proche du chocolat et du caramel.
Le café Eugenioides
C’est un café qui s’apparente à la famille de l’Arabica. Originaire de la région Kivu, il présente une teneur en caféine des plus faibles.
Le café Stenophylla
Il est cultivé en Afrique de l’ouest, vers la Sierra Leone, est un café également proche de l’Arabica et n’offre qu’un léger arôme.
Le café Excelsa
Malgré son appellation ne diffuse qu’une saveur relativement médiocre. Il est originaire du Tchad.
Le Blue Montain de Jamaïque
Il est café de grande réputation aux goûts stables et aux saveurs raffinées. Cependant, son prix reste très élevé du fait de sa rareté de culture.
Le Huehuetenango du Guatemala
C’est le café issu de cultures situés dans une région les plus isolées du monde. Cultivé à 1500 mètres d’altitude, il diffuse des arômes prononcées et corsées.
Le Peaberry de Tanzanie
C’ est un café issu d’un arbre particulier. En effet, il produit des grains non-jumeaux alors qu’un seul grain est présent dans le fruit habituellement. Il faut donc trier 10 % de la récolte pour obtenir un café cependant très recherché par les passionnés, car à la texture unique.

L’avenir du café

Le café, tout beaucoup d’autres cultures, est en danger du fait du réchauffement climatique. Selon un rapport très sérieux d’un organisme écologique, le café rentrerait dans le cadre nostalgique du passé d’ici 2080. Le réchauffement mondial envisagé de plus de trois degrés altérera la saveur et l’arôme du café. L’Arabica sera le plus touché. Quand on sait que la production du café est au cœur de l’économie de beaucoup de pays pauvres, on pressent vite la gravité de la situation. L’avenir du café trouble votre boisson préférée ? Si c’est le cas, imaginons cette information sous un autre angle. Questionnons-nous : quelle alternative puis-je trouver pour continuer à consommer mon petit noir serré ou allongé ? Une petite idée germe dans votre esprit n’est-ce pas ? Bien entendu, faire pousser des caféiers chez soi ! Pourquoi pas après tout ! Largement cultivé dans les zones tropicales du globe, du fait du réchauffement climatique sous nos latitudes européennes et avec un minimum d’équipements, à nous les cafés maisons 100 % bio et équitable ! Peu connu comme culture, le caféier se cultive pourtant chez soi ! Soit dans votre potager, soit sous serre. Les graines de caféier se trouvent en magasin de jardinage. L’entretien est simple. L’arrosage doit être soigné l’été et un lit de gravier sur son sol conservera la terre humide. L’hivernage ne doit pas être inférieur à 11°C. Cependant, la patience est de mise, car le caféier ne donnera de production que cinq après la plantation. Mais l’attente sera récompensée en sachant qu’un seul arbre donne jusqu’à 9 kg de fruits, qui après torréfaction, vous procureront 400g de café intense et fort (9 grammes par tasse suffit) !

[Total : 4    Moyenne : 5/5]

Check Also

Le café vert

Le café vert : une graine aux multiples propriétés Dans son livre intitulé « Café, …

2 comments

  1. Le café peaberry ne viendrait pas d’une variété particulière mais serait une dégénérescence de l’arbuste.

  2. j’aime trop le café

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.