Histoire du café

Au petit-déjeuner, après un bon repas pour faciliter la digestion, sur le comptoir de votre bistrot préféré pour retrouver des collègues après le travail et une journée harassante, au cours de l’après-midi pour le goûter, au bureau entre deux dossiers et dans le but de pouvoir discuter un petit peu avec ses collègues … Le café est une boisson chaude (parfois bue froide par certains) bien connue et qui peut se boire à tous les instants de la journée, dans tous les endroits et avec n’importe qui. Petits et grands peuvent aimer cette boisson au goût parfois amer, parfois doux, parfois sucré (peut-être pas assez pour les amateurs des petits cubes blancs) … C’est d’ailleurs l’une des boissons les plus consommées à travers le monde, ceci étant principalement dû à sa facilité de préparation et la possibilité de se fournir en café moulu ou directement en graines de café et ce dans tous les pays du globe. Aujourd’hui, que ce soit dans nos maisons et nos chers lieux de vie, que ce soit dans nos espaces professionnels et dans nos bureaux de travail, que ce soit dans les espaces publiques, le café est partout, vendu sous toutes les formes et dans toutes les saveurs possibles. C’est une grande force de cette boisson que d’être parfaitement accessible et que de pouvoir se décliner sous bien des saveurs et des sortes différentes.
En tout état de cause, le café a traversé les âges et son Histoire recense encore quelques mystères qui retiendront l’attention d’un bon nombre de personnes, l’histoire du café ne fait que commencer.

Quand est-ce que le café a fait son apparition dans les tasses du monde entier ? D’où vient cette graine bien connue de tous ? Quels sont les mystères qui planent encore sur l’origine de cette graine que l’on s’arrache sur les marchés du monde entier, et ce parfois à prix d’or ? Toutes les réponses à ces questions dans les lignes qui suivent. En vous souhaitant un agréable voyage dans le monde passionnant de l’histoire du café, son histoire, ses grandes lignes, l’origine de son nom et bien d’autres choses passionnants encore à découvrir et redécouvrir.

Le mot “café” : histoire et origines

Avant d’aborder l’histoire même du café, une histoire passionnante s’il en est, mais également avant de découvrir la plante d’où il est extrait et les origines de cette même plante qui a permis la préparation de la boisson que nous connaissons tous, penchons-nous tout d’abord sur l’origine du mot “café”, ses racines et la langue particulière d’où ce mot est issu. Certains mots du langage courant revêtent une histoire passionnante, un véritable périple à travers les âges et à travers les continents. C’est exactement le cas du mot café.

Le mot “café” est, selon toutes vraisemblances, issu de l’arabe «Cahouah» (قهوة qahwah) et plus précisément du mot “kahoueh” qui signifie “ce qui donne de l’appétit, ce qui donne faim”. Selon certains spécialistes de l’étymologie et certains historiens s’étant penchés sur l’origine des mots couramment utilisés dans la langue française aujourd’hui, ce même terme arabe “kahoueh” offrirait son origine à la fois au mot café mais également au mot vin. On pourrait expliquer cette même origine entre les deux mots, et entre les deux boissons désignées, par une ressemblance quelconque peut-être en rapport avec la couleur ou l’amertume de ces mêmes boissons.

Selon d’autres auteurs, également spécialisés dans la recherche de l’origine des mots qui font notre langue française actuelle, le mot café serait lié à une province éthiopienne particulière, la province de Kaffa. Le café étant majoritairement cultivé dans cette province à une époque bien particulière, durant la Préhistoire pour être plus précis, le mot pour le désigner naquit en reprenant, en toute exactitude, le nom de ladite province. La première exportation du café eut lieu au Yémen, au VIème siècle. Ce n’est qu’une fois la graine de café exportée que le mot pris une prononciation différente, dans un premier temps il devient “kahve” après son arrivée en Turquie, puis “caffé” une fois l’entrée en Italie effectuée. Ce n’est qu’une fois entré au Maghreb que le mot “caffé” devint “caoua” et qu’il fut largement repris par les soldats français engagés en Algérie qui revinrent au pays, les bagages chargés d’un mot nouveau.
Tout ce pèlerinage géographique qui expliquerait l’origine sémantique d’un mot qui, finalement, laisse encore et toujours planer le mystère sur son origine certaine et définitive.

Le caféier

Après avoir grandement et largement abordé le cas de l’origine du mot café, l’ensemble de son pèlerinage à travers le monde et le cas de sa terre d’origine, cette agréable province de Kaffa, il est grand temps de s’intéresser maintenant à la plante bien particulière sans laquelle rien ne serait possible. Une plante pourtant méconnue mais sans laquelle nous ne pourrions pas nous délecter de cette douce boisson chaude et agréable.

La plante qui nous offre les graines de café s’appelle le caféier, un nom bien surprenant mais qui a été conseillé par l’Académie Française directement au cours du XIXème siècle. En effet, en 1715 Antoine de Jussieu, premier importateur du café dans notre cher pays de France avait donné le nom de “cafier” à la plante dans un premier temps. Un nom qui ne fit pas l’unanimité auprès de tous les spécialistes de la grammaire et de la langue française, des spécialistes qui décidèrent même d’annoncer le changement du mot “cafier” pour “caféier”, un mot plus simple, plus facile à prononcer et rappelant plus facilement le mot café.

Ainsi, on retrouve cette plante majoritairement dans des pays d’Amérique Latine, des pays offrant des climats plutôt chauds et favorisant grandement le développement du caféier. On peut évidemment parler de climats tropicaux nécessaires à la culture du café. Bien qu’il ne soit pas complètement impossible de procéder à la culture de caféiers dans d’autres pays tels que les pays européens (France, Espagne, Italie) ou encore sur le continent d’Amérique du Nord, force est de constater que les climats de ces pays n’offrent pas des conditions optimales et que les principaux producteurs restent concentrés en Amérique Latine. Une origine géographique qui se perpétue et qui permet, encore aujourd’hui, de profiter des meilleures graines de café du monde entier.

Les caféiers sont donc des arbustes bien particuliers, poussant dans des régions tropicales ou quasi-tropicales comme dit précédemment, de la famille des Rubiacées. Il existe deux espèces majoritaires de caféiers :

– les espèces Coffea arabica, historiquement l’espèce la plus ancienne et qui représente aujourd’hui plus de 75% de la production mondiale. On en tire le café arabica, une désignation mieux connue que la plante d’où ce café est extrait.

– les espèces Coffea canephora, que l’on peut également appeler caféier robusta. Une plante dont les fruits servent principalement à la préparation de la boisson. Bien que les graines de café issues du caféier robusta ne soient pas les plus présentes sur le marché mondial du café, force est de constater qu’elles présentent un goût plus fort, plus racé et qui réunit davantage d’amateurs. Tout reste une question de goût, bien évidemment.

A noter tout de même qu’il existe de nombreuses autres espèces de caféiers bien qu’il s’agisse, dans la plupart des cas, d’espèces qui ne présentent pas les qualités nécessaires pour être exploitées et pour proposer un café de qualité qui répondrait aux attentes des consommateurs du monde entier. Parmi ces espèces, on retrouve le Coffea liberica ou encore l’hybride arabica-robusta (l’arabusta, tel est son petit nom).

Autre fait important et qu’il est nécessaire de rappeler dans cet article, un fait qui fait bondir les représentants de l’écologie et de l’agriculture responsable : des groupes agroalimentaires se sont lancés dans la production d’espèces de caféiers génétiquement modifiées qui sont développées pour lutter contre les maladies courantes pouvant atteindre les caféiers. Une aberration pour les plus ardents défenseurs de la nature qui ne se sont pas faits prier pour détruire un premier plant de test en Guyane française.

Le café, bien que boisson qui a traversé les âges et qui ne cesse de séduire de nouveaux consommateurs chaque jour, reste bel et bien un produit qui se consomme sous toutes les formes et qui s’exporte encore aujourd’hui de façon massive. Historique mais également parfaitement moderne et contemporain, le café n’a pas fini de nous surprendre, voilà là une chose certaine.

Le café aujourd’hui

Après ces quelques paragraphes d’histoire, après avoir retracé tout le parcours du café dans le monde entier et ce à travers les âges, il est important de se concentrer maintenant sur le café aujourd’hui, sur les modes de consommation modernes et sur les différents formats dans lesquels nous pouvons faire l’acquisition du café sous toutes ses formes. Moulu, en graine, en capsule, en dosette, le café se consomme de plusieurs manières aujourd’hui, des manières qui peuvent tout à fait différer selon les continents, les pays voire même les régions.

En Turquie, par exemple, le principal mode de consommation du café n’a pas évolué selon les époques, le café est toujours consommé et élaboré selon des méthodes traditionnelles, historiques et anciennes. On parle bien évidemment, et comme beaucoup de personnes le savent, de café à la turque. Il existe de nombreux autres pays où le café est servi selon des méthodes anciennes et qui tiennent véritablement de la tradition. Pour les autres pays, on va de révolution en révolution : après les cafetières classiques qui ont vécu à travers les siècles, on trouve aujourd’hui du café de qualité vendu sous forme de dosette, de capsule pour des machines toujours plus perfectionnées. C’est une grande force de cette boisson : face à une consommation de masse à travers le globe tout entier, le café s’est adapté, il s’est modernisé et est devenu toujours plus accessible et pratique. Reste à déterminer ce qu’est aujourd’hui un café de qualité face à toutes les références vendues sur le marché, toutes les saveurs et les différences entre les marques présentes dans nos rayons.

Et le café demain ?

L’histoire du café est dressée, les origines du café sont mises à plat, la plante qui permet de nous délecter avec cette noble boisson est expliquée, mais des interrogations peuvent toujours se poser quant à l’existence du café dans le futur. Aujourd’hui, le monde entier peut être amené à boire du café, les réserves mondiales sont suffisamment hautes pour faire de cette matière première un bien accessible à tous, sans condition de revenu ou de position géographique. Mais des questions peuvent tout de même se poser.

Et si le café était, à défaut d’être une boisson du passé et du présent, la boisson du futur ? Et si les géants de l’agroalimentaire, après avoir révolutionné le segment du café à domicile et des machines à café, mettaient tout en œuvre pour proposer un café novateur, qui répondrait toujours plus aux besoins et aux attentes des consommateurs du monde entier ? Et si demain, notre café n’était plus en dosette ou en capsule mais directement dans des tubes ou dans des formats toujours plus surprenants ? Ce sont là des questions à se poser, des interrogations à avoir pour imaginer ce que peut être le café de demain, le café du futur. Il suffit de se tourner du côté des machines à café pour prendre la mesure des changements qui nous attendent : des machines toujours plus perfectionnées, incorporant des technologies chaque fois plus poussées et développées, et ce pour toujours plus répondre aux besoins et aux attentes des consommateurs, quel que soit le pays et quel que soit le marché étudié. Même le café a des goûts qu’il n’a jamais eu auparavant : café noisette, café vanille, café de Colombie, café du Brésil … Le café est international, partout et tout le temps. Mais demain, qu’en sera-t-il de notre expresso, de notre café long, de notre boisson favorite ?

[Total : 6    Moyenne : 4.3/5]

Check Also

Les différentes variétés de café

Le café est une boisson issue de graines d’un arbre appelé le caféier, de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.